Voici pourquoi la Saudi Pro League attire les étoiles du football européen

La Saudi Pro League est en ébullition cet été, les clubs saoudiens déstabilisant les géants européens en attirant leurs meilleurs talents.

 

Le marché des transferts estival a vu les clubs saoudiens s’imposer de façon surprenante. Al Nassr, Al Hilal, Al-Ahli et Al Ittihad ont été particulièrement actifs, attirant des grands noms pour renforcer le championnat saoudien. La Saudi Pro League a ainsi vu son profil se hisser parmi les plus visibles à l’échelle mondiale. Des stars de la trempe de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, et Sadio Mané ont rejoint le championnat après des carrières brillantes sur le continent européen.

Nasser Larguet, directeur technique national de l’Arabie Saoudite, explique cette explosion de transferts étrangers en raison de l’assouplissement des règles. Pour accroître la compétitivité de la Saudi Pro League, les clubs peuvent aligner huit joueurs étrangers dans leur onze de départ. Cela permet aux joueurs locaux d’apprendre et de progresser au contact des stars internationales.

« En Saudi Pro League, les équipes peuvent aligner huit joueurs étrangers sur le terrain, ne laissant que trois places pour les Saoudiens. Les joueurs locaux peuvent s’inspirer des talents internationaux de haut niveau et aspirer à leur prendre leur place », explique Nasser Larguet.

Al Nassr a recruté cet été, en plus de Cristiano Ronaldo, Seko Fofana, Marcelo Brozovic, Sadio Mané et Alex Telles. Al Ittihad a attiré Karim Benzema, N’Golo Kanté, Fabinho, tandis qu’Al Hilal a recruté Ruben Neves, Milinkovic-Savic, Kalidou Koulibaly et Malcolm. Al-Ahli a obtenu les services d’Edouard Mendy, Roberto Firmino, Riyad Mahrez, et El-Ettifaq a nommé Steven Gerrard comme entraîneur et signé Jordan Henderson.

Le monde du football a désormais les yeux rivés sur l’Arabie Saoudite. Le pays est devenu un nouveau pôle émergent du football. Les stars ne sont plus seulement concentrées en Europe – certaines choisissent désormais le royaume saoudien, attirées par des salaires colossaux.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.