VIDÉO : Le comportement indigne du catalan Sergiño Dest en sélection (USA)

L’arrière droit américain du FC Barcelone, Sergiño Dest, a sérieusement agacé en sélection la nuit dernière. Lors de la rencontre USA – Trinité-et-Tobago en Ligue des nations de la CONCACAF, le joueur prêté au PSV Eindhoven a mis ses coéquipiers en difficulté avec deux cartons jaunes « bêtes » reçus coup sur coup.

À 23 ans, Sergiño Dest peine à décoller dans sa carrière. Produit pur de l’Ajax d’Amsterdam transféré au Barça en 2020, le joueur américain n’a pas réussi à s’imposer. En deux saisons où il aurait pu avoir la chance de prouver ses qualités dans le club culé, le joueur d’1m73 a soufflé le chaud et le froid en même temps. Décevant lors de la saison 2021-2022, il a perdu sa place de titulaire et a été prêté dans un premier temps au Milan AC (14 matchs) puis maintenant au PSV Eindhoven cette saison (13 matchs). Avec 72 matchs sous les couleurs du club Blaugrana, Dest ne risque pas de voir ce chiffre gonfler avec ses rendements.

Le comportement surréaliste du latéral catalan
Pendant qu’il profite de son statut de joueur catalan pour continuer à avoir sa place en sélection nationale, Sergiño Dest a eu un comportement répréhensible sur la pelouse la nuit dernière, provoquant une grosse colère de ses coéquipiers. En effet, titulaire dans la rencontre importante entre les USA et Trinité-et-Tobago dans le cadre du quart de finale retour de la Ligue des nations de la CONCACAF, le latéral a complètement perdu pied en quelques secondes.

Sur une action anodine où il pensait sauver le ballon d’une sortie en touche, avant que l’arbitre de la rencontre Walter Lopez n’indique une remise en jeu pour les joueurs de Tobago, Dest a perdu son calme de manière incompréhensible. Face à la réaction inappropriée du numéro 2 des USA, qui a dégagé le ballon en tribune, l’arbitre a pris une décision. Toute cette mise en scène se déroulait alors que les USA menaient au score 1-0, en plus de la large victoire de 3-0 acquise au match aller.

Le coup de grâce impardonnable
Là où le bas blesse encore plus, c’est lorsque Giovanni Reyna et Yunus Musah tentaient de calmer Sergiño Dest, toujours en colère, qui continuait de parler avec sa main devant la bouche. Le comble, il a envoyé des baisers ironiques à l’arbitre, ce qui lui a coûté un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion. Dans l’incompréhension, Dest a été pris en grippe par son capitaine Tim Ream au moment de sa sortie du terrain, puis par le gardien Matt Turner, tous en colère du comportement de leur coéquipier.

Après la rencontre soldée par une défaite (2-1) sans grandes conséquences pour les Américains, le comportement du latéral du Barça a fait couler beaucoup d’encre. Pour le capitaine de la sélection, il s’agissait « d’un manque total de respect pour les gars qui jouent, pour les gars qui sont sur le banc, pour le jeu lui-même et pour les arbitres ». Après le sélectionneur Gregg Berhalter qui a parlé d’un comportement « inexcusable et surréaliste », Sergiño Dest a présenté ses excuses pour son « comportement inacceptable, égoïste et immature » qui « ne se reproduira plus », a-t-il écrit sur Instagram.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.