Retard à la conférence de presse de Luis Enrique : Les véritables raisons révélées, enquête sur le PSG

Un retard considérable lors de la conférence de presse de présentation de Luis Enrique a suscité des questions sur les raisons de ce retard. Nasser Al-Khelaïfi, le chef du PSG, a invoqué des problèmes de vol, mais selon Mediapart, la vérité est bien différente. En réalité, Al-Khelaïfi a été confronté aux autorités et a dû faire face à une fouille à son domicile dans le cadre de l’enquête sur les activités illégales présumées du PSG.

Nasser Al-Khelaïfi a présenté des excuses pour le retard de plus de deux heures à la conférence de presse de Luis Enrique, invoquant des problèmes de vol. Cependant, Mediapart révèle que la véritable raison de ce retard est bien différente et liée à l’enquête en cours sur le PSG.

À son arrivée sur le tarmac, Nasser Al-Khelaïfi a été accueilli par un juge d’enquête et des agents de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO). Ils ont demandé à Al-Khelaïfi de les accompagner pour une fouille à son domicile qatari, dans le cadre de l’enquête sur les activités illégales présumées du PSG. Cette situation imprévue a retardé la conférence de presse prévue.

Face à cette situation majeure, Nasser Al-Khelaïfi a préféré signer une décharge permettant la fouille de son domicile en son absence. Il souhaitait éviter de reporter une fois de plus la conférence de presse qui était très attendue. Selon un porte-parole de NAK cité par Mediapart, Al-Khelaïfi a coopéré pleinement avec les autorités depuis le début de l’affaire.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.