Manchester City : c’est la crise pour Erling Haaland !

La machine à but semble grippée du côté d’Erling Haaland. Si le Norvégien réalise un début de saison solide, il est actuellement dans une passe plus compliquée et son dernier match contre Arsenal n’a pas arrangé les choses.
L’exigence des plus grands. Comme l’an dernier où il recevait des critiques sur son implication dans le jeu de Manchester City alors qu’il empilait les buts, le quotidien d’Erling Haaland est aujourd’hui celui de l’ultra exigence. Devenu l’un, si ce n’est le meilleur attaquant au monde, le joueur norvégien de 23 ans porte Manchester City sur le plan offensif depuis son arrivée il y a un peu plus d’un an. Cette saison encore, il a démarré tambour battant avec déjà 8 buts et 2 offrandes en 12 rencontres. Des chiffres solides, mais en deçà de ce que nous avait montré le natif de Leeds l’an dernier (52 buts et 9 offrandes en 53 rencontres).
Muet lors des deux premières journées de Ligue des Champions, il reste sur trois matches sans marquer (Wolverhampton – Leipzig – Arsenal) toutes compétitions confondues. Sa dernière réalisation remonte au 23 septembre dernier contre Nottingham Forest (2-0). Une éternité dans le logiciel Erling Haaland qui confirme la mauvaise passe (relative ndlr) des Sky Blues sur les dernières semaines. Interrogé par The Telegraph avant la rencontre de ce dimanche contre Arsenal, il avait expliqué que la situation avait changé pour lui avec un marquage bien plus spécifique pour tenter de le bloquer.

Pas forcément le seul responsable
Une nouvelle situation à analyser pour le Cyborg norvégien : «c’est un défi plus grand et s’ils veulent me mettre plus de joueurs, cela signifie qu’il y a de la place ailleurs (pour mes coéquipiers ndlr). J’essaie juste de faire mon travail et de continuer à faire la même chose que la saison dernière.» Face aux Gunners, le Norvégien n’a pas marqué et William Saliba l’a bien contenu tout comme son compère Gabriel Maglhaes. Sorti en colère, Erling Haaland a été juste dans ce qu’il a fait (23 touches, deux passes clés et a provoqué deux occasions), mais il n’a tout simplement pas été servi dans une position idéale. Il n’a pas tiré la moindre fois contre les Londoniens. Si le Norvégien échappe plutôt aux critiques après son match contre Arsenal, ces dernières étaient revenues sur la table il y a quelques semaines et Pep Guardiola n’était pas passé par quatre chemins pour défendre son poulain

«Mon conseil est le suivant : ne le critiquez pas trop. Critiquez les latéraux, les défenseurs centraux, l’entraîneur, mais jamais un attaquant qui marque tous les buts, car il le fera… Vous le savez déjà. Et quand il le fera, vous aurez le sentiment de devoir vous excuser […] Il a eu plusieurs occasions et cela signifie que nous jouons bien. Quand il ne le fait pas, cela signifie qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans notre dynamique et notre processus. Il a marqué beaucoup de buts dans le passé, il marque en ce moment et il marquera dans le futur» avait alors expliqué le coach espagnol. Symbole d’une équipe de Manchester City un peu dans le dur, Erling Haaland tentera de se changer les esprits avec la sélection norvégienne lors des prochains jours. Prochain adversaire de Manchester City le samedi 21 octobre, Brighton est prévenu, Erling Haaland entend bien arrêter son sevrage de but(s) contre les Seagulls.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.