L’impasse du PSG face à la décision irrévocable de Kylian Mbappé

La tension monte au Paris Saint-Germain alors que l’avenir de Kylian Mbappé demeure incertain. Le champion du monde 2018 doit décider de son futur au club avant la date butoir du 31 juillet. Selon toutes indications, le PSG est à la croisée des chemins puisque Mbappé semble avoir déjà pris sa décision.

 

L’été est loin d’être terminé pour le PSG qui est toujours en pleine activité sur le marché des transferts. En plus des nouvelles recrues attendues, notamment un attaquant, un ailier et un gardien, le club doit aussi gérer le cas épineux de Kylian Mbappé. Le prodige français de 24 ans ne montre toujours aucune intention de prolonger son contrat, qui expire en juin 2024. Son plan est d’achever son contrat à Paris avant de partir vers d’autres cieux, Madrid étant évoqué. C’est un véritable casse-tête pour le PSG qui ne peut se permettre de laisser partir gratuitement l’ancien joueur de Monaco. Nasser Al-Khelaïfi a récemment insisté sur ce point : soit Mbappé prolonge, soit il sera vendu. Le Français a jusqu’au 31 juillet pour rendre sa décision. Cependant, selon certains, le joueur a déjà arrêté son choix et ne compte pas changer d’avis, malgré les pressions du président qatari.

Selon le média espagnol AS, Mbappé a pris sa décision en juin dernier. Dans une lettre adressée à Paris, il aurait été très clair : il ne signera aucune prolongation. Cette démarche aurait pour but de faire comprendre au club que tous les efforts pour le convaincre de rester seraient vains et que toute négociation serait inutile. Depuis les avertissements de NAK il y a deux semaines, lors de la présentation de Luis Enrique, rien n’a changé et le joueur reste maître de son destin. Présent mardi à Poissy pour l’entraînement, le président du PSG a rappelé que personne n’était au-dessus du club, comme pour envoyer un nouveau message à Mbappé. Cependant, cette menace voilée n’a rien changé, puisque Mbappé a officiellement jusqu’au 31 juillet pour annoncer s’il active ou non sa clause de prolongation jusqu’en 2025.

Cependant, il est peu probable qu’il le fasse, d’autant plus qu’il touchera, après cette date, la moitié de sa prime de fidélité, soit 40 millions d’euros. AS note que cette somme pourrait finalement faire baisser son prix et permettre un éventuel départ cet été, chose que le champion du monde 2018 ne souhaite pas. Rien ne sera vraiment résolu avant le mois d’août. Kylian Mbappé maintiendra sa position et ne forcera rien malgré les provocations de son président. Un président qui ne pourrait pas le mettre à l’écart du groupe même si le Français ne prolongeait pas, l’UNFP surveillant de près la situation. Nasser Al-Khelaïfi semble s’être mis dans une situation délicate et pour le dirigeant qatari, c’est une véritable humiliation, NAK n’étant pas habitué à être ainsi défié. Et cette fois, c’est le cas.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.