Conflit israélo-palestinien : la réponse cinglante de la FFF à Youcef Atal !

Après avoir reposté une vidéo jugée polémique par une partie des supporters de l’OGC Nice mais surtout le maire Christian Estrosi, Youcef Atal se trouve toujours un peu plus dans la tourmente après le communiqué officiel de la FFF.
Voilà désormais plus d’une semaine que la région du Proche-Orient connaît une terrible escalade de violence entre les attaques du Hamas et les ripostes d’Israël. Le bilan fait état aujourd’hui de 1 300 personnes décédées en Israël et près de 2 215 morts dont 724 enfants du côté de la Palestine. Des drames d’une violence inouïe qui inclut désormais toute la communauté internationale, jusqu’au monde du football. La FIFA et plusieurs protagonistes du football mondial ont déjà réagi, dont le latéral algérien de l’OGC Nice, Youcef Atal qui se trouve dans la tourmente après avoir republié une vidéo polémique contre Israël, dans laquelle un prédicateur palestinien invoque Dieu d’envoyer « un jour noir sur les juifs » et « d’accompagner la main » des habitants de Gaza « s’ils jettent la pierre ».
«J’attends de Youcef Atal, s’il s’est laissé instrumentaliser, de présenter ses excuses et de dénoncer les terroristes du Hamas. Si tel n’était pas le cas, il n’aurait plus sa place dans notre club», avait tweeté ce dimanche matin, le Maire de la ville de Nice, Christian Estrosi (LR) sur son compte personnel. Des excuses qui n’ont pas tardé à être rendues public puisque le natif de Boghni dans la wilaya de Tizi Ouzou, accusé d’avoir relayé un appel à la haine contre les juifs, a publié en story Instagram un petit texte pour présenter officiellement ses excuses ce dimanche : «J’ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n’était pas mon intention, et je m’excuse. Je tiens à clarifier mon point de vue sans aucune ambiguïté : je condamne toutes formes de violence, où que ce soit dans le monde, et je soutiens toutes les victimes. Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement».
Philippe Diallo réagit !
Pour prendre le problème à bras le corps, la Fédération française de football (FFF) a tenu à réagir à cette polémique impliquant directement un joueur d’un club de Ligue 1 : «Les appels à la violence relayés par le joueur de l’OGC Nice Youcef Atal sont contraires à l’éthique de notre sport et aux valeurs que le football défend sans relâche. La FFF les condamne avec la plus extrême fermeté. Les discours de haine ne sauraient être admis. C’est avec raison que Le Conseil National de l’Ethique de la FFF s’est saisi de ce dossier», est-il écrit dans le communiqué de la 3F, publié sur son site officiel.

Alors que le conflit israélo-palestinien prend une place prépondérante au sein du débat politique français depuis une semaine, la FFF, qui est une organisation rattachée au Ministère du Sport, à l’Agence Nationale du Sport ainsi qu’au Comité National Olympique (CNO), a dû jouer son rôle de médiateur comme dans chaque affaire médiatique. Surtout que la FIFA et l’UEFA, dont la FFF est directement affiliée, ont aussi réagi cette semaine en condamnant les attaques du Hamas, en soutenant les victimes de ce conflit et en reportant certaines rencontres prévues en Israël. Le club de l’OGC Nice n’a néanmoins pas communiqué ou réagi pour le moment à cette affaire impliquant Youcef Atal. Selon L’Equipe, le Conseil National de l’Ethique de la FFF a saisi la commission de discipline au sujet de la publication relayée par le Niçois Youcef Atal. De ce fait, l’international algérien devient le premier joueur professionnel de Ligue 1 à être concerné par un signalement du CNE depuis le début du conflit israélo-palestinien.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.