Affaire Negreira Soupçon de corruption : Joan Laporta sort du silence !

Joan Laporta est dans la tourmente. Dans le prolongement de la perquisition du siège du Comité technique des arbitres (CTA), le président du FC Barcelone a été inculpé et mis en examen par le juge espagnol Joaquin Aguirre, en charge de l’enquête sur l’affaire Negreira et sur les paiements du club catalan à l’ancien vice-président du CTA, pour soupçons de corruption, au même titre que deux de ses prédécesseurs, Josep Maria Bartomeu et Sandro Rosell, lors de ses premiers mandats entre 2003 et 2010. Interrogé à ce sujet au cours de l’émission Els Matins de Catalunya Radio, le dirigeant espagnol a défendu les actions du club catalan tout en réaffirmant l’absence de fondement juridique pour son inculpation.

«Connaissant l’histoire de ce juge (Joaquin Aguirre), nous avons été avertis par notre défense que nous pourrions faire l’objet d’une enquête, mais comme il n’y a pas de crime de corruption ou qu’il n’y a pas de crime continu, cela ne peut pas prospérer. De plus, la plupart des parties ont déjà fait appel… Les supporters du Barça peuvent être rassurés, et en tant que juriste, je reste calme et convaincu qu’elle sera archivée», a affirmé l’Ibère. Visiblement surpris par la décision du juge, Joan Laporta estime au passage être victime d’un «complot ayant pour seul objectif de nuire à l’image du club catalan».

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.